Fraude à l’investissement sur Internet : information importante

Le service intercantonal Prévention Suisse de la Criminalité (PSC) a signalé une multiplication des cas de plateformes d’investissement sur Internet frauduleuses au cours des derniers mois. C’est pourquoi nous souhaitons vous sensibiliser, surtout si vous êtes une personne proche de la retraite, au problème de la fraude à l’investissement sur Internet et vous informer des risques associés.

Qu’est-ce que la fraude à l’investissement sur Internet ?

On entend par fraude à l’investissement sur Internet toute forme d’escroquerie où une personne verse de l’argent sur un compte spécialement établi à cet effet en pensant l’investir, par exemple, dans des cryptomonnaies ou d’autres types de placements.

À cette occasion, les escrocs montrent souvent de faux soldes de compte et mouvements de cours afin de gagner la confiance des investisseurs. En réalité, l’argent est perdu dès que le virement a été effectué. Et même si, au début, de prétendus gains sont reversés, il ne s’agit que d’un subterfuge pour appâter un peu plus la victime et l’amener à faire des virements supplémentaires ou plus élevés. Le but des escrocs est de mettre la pression sur leurs victimes pour qu’elles transfèrent encore plus d’argent. Mais quel que soit le montant transféré, l’argent est perdu !

Prétexte d’une situation économique incertaine et de nouvelles méthodes d’investissement pour amadouer la victime

Vous avez probablement déjà connu cette situation : faibles rendements des placements de votre banque ou hausse du renchérissement – de nos jours, il est devenu difficile de préserver sa fortune accumulée au fil du temps, et encore plus de la faire fructifier. Il n’est donc pas surprenant que de plus en plus de personnes cherchent à améliorer leur situation financière de leur propre chef en se tournant vers des opportunités d’investissement en ligne. À cela s’ajoutent les nouvelles technologies et méthodes d’investissement : on entend parler de l’« explosion des cours des cryptomonnaies » et on souhaite alors « prendre sa part du gâteau ». Mais attention : dans le monde de la finance, des gains élevés sont synonymes de risques élevés… ou bien d’une escroquerie.

Les méthodes couramment utilisées par les escrocs

Dans cette forme particulière d’escroquerie en ligne, les criminels recourent à des astuces et des stratagèmes sophistiqués pour tromper les victimes potentielles et leur porter un préjudice financier. Pour ce faire, ils n’hésitent pas à tirer parti précisément de l’incertitude générale de la situation économique et boursière et de l’émergence de nouvelles méthodes d’investissement, telles qu’évoquées plus haut. Les escrocs proposent à leurs victimes des placements financiers fictifs alléchants et les persuadent d’effectuer des investissements dans lesquels ils n’ont en réalité rien à gagner, mais tout à perdre. Ce faisant, ils tentent de déstabiliser leurs victimes potentielles, de les convaincre et, souvent, de les isoler ou de leur mettre la pression dans le but de les tromper. Souvent, ils utilisent des expressions comme « c’est maintenant ou jamais » ou « offres limitées ».

Les 5 phases typiques de la fraude à l’investissement sur Internet

  • L’appât
  • Le premier contact
  • La relation de confiance
  • Le versement supplémentaire
  • La prise de conscience

Le plus souvent, la victime est appâtée par des annonces publicitaires largement diffusées sur Internet (par exemple : pop-ups et bannières sur des portails d’information, des médias sociaux ou des sites web frauduleux en général), par des spams ou encore via des appels téléphoniques publicitaires non sollicités. Une fois que le premier contact est établi, la victime reçoit un appel téléphonique d’une personne qui se fait passer pour un·e conseiller·ère financier·ère. Dans un premier temps, la victime est invitée à investir une petite somme d’argent – ceci afin de ne pas éveiller les soupçons. Via de fausses plateformes de trading (ou « sites de trading »), les escrocs promettent à leurs victimes un rendement réel sur l’argent investi. Ils les incitent ainsi à effectuer des virement supplémentaires. Ils leur font miroiter des rendements élevés, mais en acceptant ces offres, le risque que prennent les victimes n’aboutit qu’à des pertes.

Vous trouverez un descriptif détaillé des différentes phases dans la brochure (pp. 2 à 4).

Vulnérabilité à l’escroquerie

Il est important de reconnaître que les victimes ont une certaine propension à se laisser berner par des offres alléchantes. Ainsi, les escrocs connaissent les faiblesses humaines et savent précisément comment les exploiter à leurs fins. Ces faiblesses sont notamment l’appât du gain, la naïveté, l’ignorance, l’entêtement, l’arrogance ou la recherche de prestige et le besoin d’attention physique ou psychologique.

Ces mêmes faiblesses conduisent à des escroqueries typiques : souvent, les personnes qui se font piéger par les escrocs sont précisément celles qui sont aux prises avec une crise personnelle, qui sont en situation de stress ou pressées par le temps, qui sont euphoriques ou abattues, qui ont un besoin urgent d’argent ou qui souffrent d’un manque d’amour, d’attention et de reconnaissance. Ces personnes sont particulièrement vulnérables et devraient donc prendre le temps de scruter les offres d’un œil particulièrement critique.

10 conseils : comment se prémunir

1. Contacter la police en cas d’incertitude

Mieux vaut se renseigner de manière insistante : si vous êtes dans le doute et que vous avez le sentiment d’être en contact avec des personnes qui veulent vous escroquer, n’hésitez surtout pas à vous signaler auprès de votre police municipale ou cantonale.

2. Sources d’information contre la fraude : Autorités et Prévention Suisse de la Criminalité

Informez-vous sur les tentatives de fraude actuelles et sur les nouvelles formes d’escroquerie émergentes auprès de la Prévention Suisse de la Criminalité, de la police ou de tout autre autorité compétente, telle que le Secrétariat d’État à l’économie (SECO).

3. Vérifiez auprès de la FINMA

Vérifiez auprès de la FINMA si le/la conseiller·ère en placement détient effectivement une autorisation ou s’il/si elle figure sur liste noire.

4. Vérifier l’extrait du registre du commerce

Consultez l’extrait du registre du commerce auprès des prestataires suisses compétents (zefix.ch)

5. Vérifier l’authenticité du site web

Vérifiez tout site suspect : checkawebsite.ibarry.ch

6. Rechercher des alertes à la fraude

Faites des recherches sur Internet pour savoir si des alertes à la fraude ont été lancées contre la personne qui a mis en ligne l’offre d’investissement.

7. Attention aux promesses de rendement élevées

Soyez vigilant, surtout si on vous promet des rendements élevés, notamment dans des contextes aussi complexes que la cryptomonnaie, le Forex ou le négoce d’options binaires. Prenez votre temps, ne vous laissez pas mettre la pression par des conseillers·ères ou par des offres prétendument limitées et informez-vous auprès du plus grand nombre de sources différentes.

8. Soyez sceptique

D’une manière générale, soyez très sceptique face à des offres de rendements lucratives et à des promesses de gains irréalistes. Aucun prestataire sérieux ne vous promettra des rendements exceptionnels en un temps record.

9. Sécurité en ligne : protéger les informations personnelles

Ne confiez jamais votre argent à quelqu’un que vous connaissez uniquement sur Internet. De même, ne communiquez pas d’informations personnelles, de mots de passe ou de documents officiels et ne permettez jamais à quiconque d’accéder à votre ordinateur à distance !

10. N’aggravez pas vos pertes

Ne tentez jamais de récupérer l’argent mal investi en réinvestissant de l’argent.

Que faire si vous êtes victime d’une fraude à l’investissement sur Internet ?

  1. Déposez immédiatement une plainte pénale auprès de la police cantonale de votre canton de résidence.
  2. Informez immédiatement votre banque, car dans le meilleur des cas, il est encore possible de stopper un virement d’argent.
  3. Ne répondez pas non plus aux propositions d’éventuels détectives privés, avocats ou autres personnes susceptibles de vous contacter ultérieurement par téléphone ou par E-Mail. Il est fort probable qu’ils fassent eux aussi partie de la même bande d’escrocs.


Nous attachons une grande importance à votre sécurité et à la protection de votre fortune. En vous protégeant vous-même et en sensibilisant votre entourage personnel, vous contribuez à la prévention et aidez d’autres personnes à ne pas tomber dans un piège tendu par les escrocs. Restez donc vigilant·e – y compris sur Internet.



Source : Prévention Suisse de la Criminalité | Escroquerie (skppsc.ch)