Connaissances de base assurance indemnité journalière en cas de maladie

Quel est le but de l’assurance indemnité journalière en cas de maladie ?

Les employeurs doivent continuer à verser le salaire de leurs collaborateurs même en cas de maladie. C’est là que l’assurance indemnité journalière en cas de maladie entre en jeu : elle couvre une éventuelle perte de gain consécutive à une maladie.

Les collaborateurs qui sont en incapacité de travail pendant une longue période en raison d’une maladie peuvent représenter un risque financier important pour les établissements : l’assurance IJM les protège précisément contre ce risque.

Qui est assuré ?

En vertu de la convention collective nationale de travail pour les hôtels, restaurants et cafés (CCNT), les employeurs sont tenus de souscrire une assurance indemnité journalière en cas de maladie qui verse 80% du salaire brut pendant 720 jours sur une période de 900 jours consécutifs.

Tou·te·s les employé·e·s doivent être assurés. Si l’employeur n’a pas conclu les assurances nécessaires, il doit payer lui-même le maintien du salaire convenu contractuellement en cas de maladie.

Toutefois, l’assurance indemnité journalière en cas de maladie n’est pas seulement recommandée aux employé·e·s, mais aussi aux propriétaires d’établissements et aux indépendant·e·s.

Qui paie l’assurance indemnité journalière en cas de maladie ?

En règle générale, les primes de l’assurance indemnité journalière en cas de maladie sont réparties à parts égales entre l’employeur et l’employé·e.

Quelles prestations fournit l’assurance indemnité journalière en cas de maladie ?

L’assurance indemnité journalière en cas de maladie couvre 80% du salaire brut sous forme d’indemnités journalières pour les employé·e·s et les propriétaires d’établissements. Le paiement est effectué après le délai d’attente convenu de 3 à 60 jours maximum.

Quels sont les avantages des solutions pour les associations de SWICA ?

  • Gestion des soins et réinsertion
  • Renonciation au droit de résilier le contrat en cas de maladie
  • Pas de limite d’âge pour le personnel
  • Admission sans examen de santé du personnel lors de la conclusion du contrat
  • Montant garanti de l’indemnité journalière versée au propriétaire
  • Indemnité journalière accident pour le propriétaire (couverture complémentaire)
  • Décompte combiné avec l’assurance LAA et l’AVS